À propos de nous

Nous sommes de plus en plus concernés par l’environnement et avons conscience de notre impact global sur la planète. Alors quoi de mieux pour commencer sa transition énergétique, qu’investir dans l’énergie solaire ? Selon ce constat et grâce à une innovation technique continue, Autoconsommation Solaire concrétise son ambition d’offrir des solutions pour consommer l’électricité, la stocker, l’exploiter. Faites le point sur l’autoconsommation pour devenir incollable et sauter le pas avec une électricité verte !

Comment ça marche ?

Les panneaux photovoltaïques captent la lumière et produisent du courant continu.

Ce courant continu est dirigé vers un onduleur qui le convertit en courant alternatif, compatible avec le réseau public.

L’électricité que vous produisez avec vos panneaux est alors tout simplement consommée par vos appareils électriques !

FOIRES AUX QUESTIONS

Les panneaux photovoltaïques classiques sont dotés d’un vitrage sur l’avant composé de cellules qui permettent de capter le rayonnement solaire, et d’une face opaque en aluminium généralement, qui a pour vocation principale d’assurer la solidité de la structure. Dans le cas d’un panneau solaire bifacial, les deux faces sont vitrées et peuvent recevoir et convertir la lumière du soleil :
  • Le dessus du panneau capte les rayons directs du soleil
  • Le dessous du panneau capte le réfléchissement de ces rayons grâce au phénomène dit d’albédo, c’est-à-dire le pouvoir réfléchissant d’une surface (ici, le sol ou encore les autres panneaux solaires placés autour)
Autoconsommer, c’est avoir la possibilité de couvrir une partie de ses besoins en électricité avec une énergie locale, car produite directement par votre domicile.

La prime à l’autoconsommation est une aide financière accessible sans condition de revenus.
Son montant dépend de la puissance de l’installation. Pour en bénéficier, il est indispensable d’être raccordé au réseau électrique.

Autoconsommer, c’est avoir la possibilité de couvrir une partie de ses besoins en électricité avec une énergie locale, car produite directement à votre domicile. Pour un particulier, la solution la plus intéressante est l’autoconsommation avec vente de surplus. Les raisons ? Vous adaptez votre consommation en fonction de votre production, profitez d’une source de revenus supplémentaire et surtout, réalisez des économies d’énergie*.

Si vous produisez une partie de l’électricité que vous consommez, vous avez l’opportunité d’en acheter moins sur le réseau. Cela vous permettrait ainsi de réaliser jusqu’à 70 % d’économies sur votre facture d’électricité*. De plus, vous disposez d’une source d’énergie fiable sur le long terme puisqu’à l’heure actuelle, les panneaux solaires possèdent une longévité moyenne de 25 à 30 ans.

Produire vous-même votre électricité permet de sécuriser le prix du kilowattheure d’une partie de votre consommation face à la hausse du coût de l’électricité

rime à l’investissement est ne prime versée par EDF OA (Obligation d’Achat) sur les cinq premières années de fonctionnement en autoconsommation .
La prime à l’investissement est versée en même temps que les revenus issus du surplus de production.
Son montant dépend de la puissance de l’installation. Au 2e trimestre 2021, le montant de la prime était de : 380 € par kWc pour une installation de 3 kWc ou moins ;
280 € par kWc pour une installation de 9 kWc ou moins.

Exemple : si la puissance totale de votre installation est de 6 kWc, votre prime est de : 280 € x 6 kWc = 1 660 €, soit 336 € par an.
Pour les particuliers optant pour l’autoconsommation avec vente de surplus, elle peut être demandée pour une résidence principale ou secondaire.
1. Faire appel à une entreprise qualifiée RGE (Reconnue Garant de l’Environnement) comme EDF ENR.
2. L’équipement doit être placé parallèlement à la toiture (inclinée ou plate), en bardage, en brise-soleil ou mur-rideau.

Les Aides financières de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) Aide financière vont jusqu’à 50 % des travaux (selon les revenus).
Pour les propriétaires souhaitant installer des panneaux solaires.
Ne pas dépasser un certain plafond de ressources.
Faire appel à un installateur RGE.
Le projet doit permettre d’améliorer l’efficacité énergétique du logement d’au moins 35 %3. L’ensemble des travaux ne doit pas dépasser 20 000 €.

La vente de surplus d’électricité est imposable mais il est possible de bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu.
Pour les particuliers propriétaires de leur installation solaire optant pour l’autoconsommation avec vente de surplus: L’installation possède une puissance inférieure à 3 kWc et est raccordée au réseau public en deux points au plus .
Elle n’est pas affectée à l’exercice d’une activité professionnelle.

L’autoconsommation ce n’est pas uniquement l’installation de panneaux solaires sur votre toit et attendre que les panneaux alimentent vos appareils électriques, c’est avant tout une réflexion sur sa manière globale de consommer. Lorsque l’on est propriétaire d’une installation solaire, il est en effet conseillé d’adapter ses usages en synchronisant au mieux sa production et sa consommation, c’est-à-dire de consommer son électricité lorsqu’il y a le plus de soleil dans la journée. C’est à ce moment-là que l’installation photovoltaïque produit le plus. Comment optimiser son taux d’autoconsommation ? Ce geste permet d’optimiser : le taux d’autoconsommation : la part d’électricité solaire qui est consommée directement chez vous ; le taux de couverture : la part de la consommation de l’habitation qui provient de votre production d’électricité solaire.
Comme leur nom le laisse deviner, les panneaux solaires bifaces sont capables de produire de l’électricité grâce à leurs deux côtés, et non pas seulement par le dessus.

Le principe de l’autoconsommation repose sur la consommation de l’électricité que vous produisez grâce à votre kit solaire Photovoltaïque.  Vous consommez en direct l’énergie produite la journée.